Lavoie, Raymond

Contenu de la page principale

Lot: 

19
Sans titre (explosion 1)

Sans titre (explosion 1) follows in the same vein as Notes (1990) and Missing Data (2013), picking up on the idea of information subverted by its own systems of presentation. The image of the explosion results from processes of accumulation, evasion, and sealing. Stacked together, these three types of manipulations feed off one another, giving the viewer the impression of an unstable, aleatory pictorial space under constant revision. The viewer is thrust into a state of hesitancy, as though the convenient hierarchy to which we are accustomed were gently collapsing.” — Alexandre Payer

Acrylic on canvas and wood, digital print on canvas, marouflaged on Russian cherrywood,
  • 2017
54.5 x 40 cm

Estimate: 

$2,300

Raymond Lavoie considère la peinture comme une possibilité d’explorer la fonction de représentation en art. Ses premières réalisations relèvent d’un processus qui s’appuie sur une pratique de la photographie de maquettes, du déploiement in situ et surtout des constructions fictives. L’artiste utilise le support comme un outil de documentation, voire de reportage, annonçant les thèmes dominants de sa démarche : la mémoire, le souvenir et l’archive. Son travail, qui semble souvent empreint de nostalgie, développe singulièrement un paradoxe réunissant le « degré zéro » de la peinture moderniste, par l’usage du monochrome, et l’expérience intime, par le choix de référents photographiques sous-jacents.

Il est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels de l’Université Laval et d’une maitrise en arts plastiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a enseigné à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM, à titre de professeur, de 1980 à 2010. Son travail a été présenté dans des galeries, centres d’artistes et musées au Québec, au Canada et en Europe. Ses œuvres figurent dans plusieurs collections publiques et privées, dont celles du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec et du Musée des beaux-arts de Montréal.