Major, Christine

Contenu de la page principale

Christine Major

Lot: 

34
Indemne

In Indemne, drawn from the Ninfa Moderna series, the plastic Barbie doll substitutes for the nymph of bygone days, an equivocal reminder of certain aspects of the past. The velvet drape threatens to engulf the doll with its orangey pink skin and outstretched arm. Hidden by a mane of hair, the familiar face is buried in the red folds of velvet. Curiously, the title (Unharmed) suggests that such a doll can be harmed but with no apparent effect.

Acrylic on canvas,
  • 2010
40,5 x 51 cm |
unique artwork

Estimate: 

1 200 $

Christine Major fouille les enjeux artistiques et politiques soulevés par la représentation dans la culture populaire et publicitaire, de même que l’impact de l’image médiatisée sur l’être humain. Ses tableaux constituent des lieux inquiétants et incertains où elle tente de comprendre les mystifications du monde contemporain en sondant la perméabilité de l’espace privé et le rapport à l’autre. Elle a réalisé une vingtaine d’expositions individuelles au Canada, dont Ninfa Moderna à la Galerie Donald Browne, en 2010. Son travail a récemment été présenté à la Galerie de l’UQAM lors du projet Peinture, un instantané de la peinture au Canada. Elle a participé à Toi/You, Manif d’art 4 de la Biennale d’art de Québec, en 2008, et à la Rétrospective 1982-2006 du Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, en 2007. Ses œuvres figurent à la Caisse de dépôt et placement du Québec, dans la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec et dans celles du Musée des beaux-arts de Montréal, de la Banque TD, de la Banque Nationale du Canada, d’Hydro-Québec, ainsi que dans la collection Colart et d’autres collections particulières. Elle enseigne à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM.