Mauxion, Caroline

Contenu de la page principale

Lot: 

26
Étude pour Une enveloppe sans contours

A shard of broken glass on a white surface draws a line, like an immaterial frontier with the tangible. Fascinated by both the experimental and pictorial nature of Virginia Woolf’s oeuvre, Caroline Mauxion has drawn on several of the author’s texts in many of her works. Woolf’s writing, which privileges phenomenological experience over narrative, echoes how Mauxion approaches photographic material. This image was the starting point for Une enveloppe sans contours, a triptych printed on glass.

Inkjet print,
  • 2017
61 x 91.5 cm |
1/3

Estimate: 

$1,500

Caroline Mauxion parle de « pratiquer une photographie » plutôt que d’une « pratique photographique ». Elle cherche à exploiter autant la matérialité d’une image photographique que sa capacité de représentation. Une image photo est faite d’un contact à la fois tangible et non visible, d’une rencontre entre lumière et surface sensible. Ce passage de l’intangible au tangible, l’apparition de matière par contact, est un point récurrent du travail de l’artiste. Ses projets s’inspirent de microévènements, d’œuvres littéraires ou encore d’expériences personnelles. Dans son processus, elle aborde ses photographies comme une matière première. Par des prises de vue in situ, des gestes à même l’image ou encore des moulages, elle sonde le possible d’une image photographique.

Caroline Mauxion a terminé sa maitrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal en 2016. Lauréate du prix Sylvie et Simon Blais pour la relève en arts visuels en 2015, elle compte plusieurs expositions individuelles à Montréal (Les Territoires, Optica, Galerie de l’UQAM, Galerie Simon Blais) et exposera à la Galerie B-312 en 2019. Ses œuvres ont récemment intégré la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec.