Bernard, Émilie

Émilie Bernard, Les sentiers I, 2019
Émilie Bernard, Les sentiers I, 2019

Numéro de lot : 

2
Les sentiers I

La recherche pour l’œuvre Les sentiers I a été réalisée lors d’une résidence de création à Bordeaux (France), à l’automne 2018. Au cours de ce séjour, l’artiste a visité une dizaine de parcs pour en tirer une nouvelle collection d’éléments naturels (branches, feuilles, cailloux, plantes sauvages, etc.) avec lesquels jouer pour créer différentes compositions graphiques, dont ce dessin révélant des branches enchevêtrées qui semblent apparaitre et disparaitre sous nos yeux.

Crayon graphite sur papier Fabriano, fini satiné, 300 g,
  • 2019
50,8 x 66 cm

Valeur estimée : 

$1,300

Émilie Bernard, née à Carleton-sur-Mer, a habité 20 ans à Québec et vit depuis peu à Cap-Chat. Son travail a été présenté au Québec (Vaste et Vague, Langage Plus, Engramme, l’Œil de Poisson), en Finlande, en Islande et en France. Elle a fait de la recherche notamment à Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli), au Centre des arts de Banff (Alberta), à Adélard (Frelighsburg), en plus de séjourner à l’étranger pour plusieurs résidences de création (États-Unis, Finlande, Islande, Arménie, France). Animée par tous ces territoires naturels, sa pratique consiste en représentations d’éléments de la nature. Par le dessin, elle analyse des sujets intuitivement choisis en simplifiant leurs lignes générales, en modifiant leur échelle et en supprimant leur volume pour les travailler en aplats. Les sujets étudiés apparaissent alors sur papier dans des compositions issues d’accumulations, de superpositions et de jeux de transparence.

Ses œuvres font partie de collections privées et de la collection d’œuvres d’art public de la MRC de l’Ile d’Orléans. Jusqu’à présent, ses projets ont été appuyés par le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts du Canada et Première Ovation